Continuer

Auteur : Laurent Mauvignier
Editeur : Normandie roto impr.
Publié : 2016
Type de document : 10-Livres
Cote : r mau
Résumé : Sybille, à qui la jeunesse promettait un avenir brillant, a vu sa vie se défaire sous ses yeux. Craignant d'avoir tout raté, elle décide d'empêcher son fils Samuel de réaliser les mêmes erreurs. Elle organise alors un voyage de plusieurs mois avec lui à cheval, dans les montagnes du Kirghizistan.

Après son divorce avec Benoît, Sibylle décide de se retrouver en proposant (imposant ?) à son fils Samuel un voyage de trois mois au Kirghizistan. Sur place, rien ne se passe comme prévu. La mère et son fils sont victimes d'une attaque puis, la méfiance s'instaure. Sibylle et sa morale de « gauche », Samuel visiblement plus influencé par le mouvement skinhead d'extrême droite, deux conceptions, deux idéaux. Sibylle a oublié de séduire, sa vie, ses claques dans la gueule, ce parcours que l'on découvrira au fil des pages, pas facile. Mais il y a ces deux potes en randonnées. Sibylle a un faible pour Arnaud. Une relation va tenter de s'instaurer, avec un témoin caché : Samuel, qui va prendre la fuite dans les montagnes, prêt à contacter son père Benoît pour qu'il vienne le chercher. Ce Benoît qui a toujours vu en Sibylle une perdante, une éternelle défaitiste. Pour ce nouveau roman, MAUVIGNIER frappe très fort : s'il garde son style si reconnaissable, il s'ouvre sur l'extérieur, moins de huis clos, mais des réflexions en plein air, au milieu des grands espaces (qui prennent d'ailleurs une place de plus en plus prépondérante au fur et à mesure que l'on avance dans le texte), une écriture plus accessible où il est enfin possible de souffler. MAUVIGNIER s'ouvre au niveau de ses convictions qu'il parvient enfin à partager. On découvre un humaniste, écœuré par l'intolérance, le racisme, les a priori. MAUVIGNIER continue à torturer l'âme humaine pour offrir un roman exceptionnel, dense, où les chapitres courts donnent du rythme, pilonnent les certitudes. Ah, ces derniers chapitres, oui, ceux qui expliquent tout le reste, le passé, les parcours, les cicatrices, chapitres magistraux d'une rare pureté, qui éclairent tout le récit.

 

Proposé par Laurent, bibliothèque René-Guy Cadou